11 BP. 8 CMS Ouagadougou 11

+226 70 30 88 89

interfacedev@gmail.com

Les Semences

Les Semences


Série *Production Végétale * N°002


Les semences


La semence constitue le point de départ du développement de la majorité des plantes. Elle comprend : l’embryon (future plante) et l’albumen (tissu nourricier de la plantule) entourés d’une enveloppe protectrice.
Une semence est avant tout un véhicule du potentiel génétique de la variété dont elle porte le nom.

1) Qu’est-ce que une semence ?

La définition de semence au sens large est vaste, elle regroupe la semence animale et la semence végétale.
• La Semence animale c’est le sperme de l’animal reproducteur (mâle) ;
• La Semence végétale regroupe les semences agricoles et le matériel forestier de reproduction.
Une semence agricole s’entend au sens le plus large et d’un point de vue botanique, comme un matériel ou organe végétal ou une partie de matériel ou d’organe végétal (graine, bouture, bulbe, greffon, rhizome, tubercule) susceptible de reproduire à l’identique l’individu dont elle est issue.

Exemple de culture à semences de type boutures : le manioc, la patate douce.

Exemple de cultures à semences de type tubercule : l’igname, la pomme de terre, le souchet, la patate douce.

Exemple de cultures à semence graine ou fruit : le maïs, le mil, le sésame, le soja, le riz, l’arachide…

Exemple de cultures à semences de type rhizome : le gingembre, le curcuma, le bananier (rejet).

Exemple de cultures à semences de type stolon : le fraisier.

Le matériels forestiers de reproduction s’entendent des cônes, les fruits et les graines, les boutures de tiges, de feuilles, de racines, de greffons et de marcottes, destinés à la production des plantes ; ils s’entendent aussi des plantes élevées au moyen de semences ou de parties de plantes ainsi que les semis naturels. De façon simple ce sont les semences des grands arbres (graines des acacias, les greffons de manguiers, les tiges de certains arbres que nous pouvons planter.

2) Les catégories de semences.
Dans le système formel, nous distinguons quatre (04) catégories de semences : 

1. La semence souche ;
2. La semence pré-base ;
3. La semence de base ;
4. La semence certifiée.

La semence de souche, de pré-base et de base sont gérées par les instituts de recherches (INERA).
La semence certifiée est celle qui est produite par les producteurs et les entreprises semencières et qui sont mises à la disposition de la population pour la production de consommation.

3) Qu’est-ce qu’une semence améliorée?
Une semence améliorée est issue d’une variété améliorée. La variété améliorée est une variété dont au moins une ou plusieurs caractéristiques présentent des performances supérieures à celles des variétés dont elles sont issues. De façon simple, une variété améliorée est une variété qui a reçu les caractères des deux parents de départs. elle doit être Distincte, Homogène et Stable (DHS).

4) Comment reconnaitre une variété améliorée ?
Au champ de façon pratique, une variété améliorée se différencie spécifiquement par la vigueur des plants, l’uniformité des plants (tous les plants de même taille), la floraison et la maturation groupées.
A la récolte, on reconnait les variétés améliorées, par l’uniformité de la forme des épis, graines. De plus l’uniformité de la couleur.

5) Pourquoi utiliser les semences améliorées ?
• Il est reconnu que la semence est le premier intrant de base de toute production agricole. Si cette semence est de qualité meilleure (rendement, adaptation à la zone, tolérance aux ravageurs, etc…), elle permet d’accroitre les rendements de plus de 40%.
• Elle permet une modernisation de notre agriculture. Combiné à une productivité élevée, elle est une bonne adaptation au milieu physique, une meilleure résistance aux parasites et une qualité répondant aux exigences du marché. Par exemple la demande importante en sésame et plus précisément la variété S42.
• L’utilisation des semences améliorées permet une planification d’autres opérations culturales.
• La récolte se fait en un seul passage et peut faciliter l’utilisation des matériels de la mécanisation pour la récolte, battage, vannage. Par exemple le riz.
• La semence améliorée permet de choisir selon la zone agro-écologique les variétés adaptées.
• Elle est une garantie en matière de qualité germinative, sanitaire et physique.



6) Ou peut-on trouver les semences améliorées ?
Cela dépend de la catégorie recherchée :
• S’il s’agit de la catégorie de semence de Base, les semences sont disponibles auprès des instituts de recherches (INERA Farakoba, CREAF Kamboinsé, INERA Di, INERA Saria, INERA Dori, INERA Niangologo et INERA Fada). De plus, avant chaque campagne agricole, une journée promotionnelle des semences est organisée au siège de l’INERA Goughin à Ouagadougou.
• Pour les semences certifiées, les semences sont disponibles auprès des producteurs semenciers. Les producteurs semenciers organisés en société coopérative dont leur représentation est l’Union Nationale des Sociétés Coopératives des Producteurs Semenciers du Burkina (UNPSB) qui des structures déconcentrées jusqu’au niveau provincial. De plus, il existe au Burkina Faso des entreprises semencières regroupées au sein de l’Association Nationale des Entreprises Semencières du Burkina Faso (ANESBF). Quelques exemples d’entreprises qui commercialisent les semences certifiées, il s’agit de NAFASO, EPC SAC, EPAM, FAGRI, LAVODEC, KENEDOUGOU NAFA, SOCIETE TEEGTABA SARL, FASO NEEMA, EAKF, SEMAFORT, AGRO PRODCUTION, SAALA MONDE RURAL, etc.



7) Quels sont les conseils pour une bonne promotion à l’utilisation des semences améliorées.

A l’ETAT :
• Renforcer la mise en œuvre de la loi semencière au Burkina Faso par l’équipement des inspecteurs assermentés au niveau déconcentré ;
• Aider financièrement le SNS afin de lui permettre d’assurer le contrôle de qualité surtout après certification afin de limiter les fraudes ;
• Promouvoir plus l’utilisation des semences de variétés améliorées en instituant un système de publicité même au-delà de nos frontières ;
• Revoir la forme de subvention des semences améliorées aux petits producteurs ;
• Faire une planification de la commande de l’Etat à l’année N-1 ;
• Inciter les autres projets et programmes, ONGs à plus planifier les commandes par des contrats d’achats des semences ;
• Poursuivre la vulgarisation des bonnes pratiques agricoles par les agents de terrain ;
• Mettre en place dans chaque province des Parcelles vitrines des Variétés (PVV) avec des séances de visites, de visites commentées
avec les différents acteurs producteurs.



A l’INERA :
• Mettre en place un réseau de communication qui permettra de connaitre les variétés existantes pour les différents acteurs (nom, caractéristiques, qualité gustative, ventes) ;
• Mettre place l’accent sur la valorisation des résultats de la recherche (création variétale).

A L’UNPS-B et L’ANESBF :
• Organiser des visites commentées autour des parcelles semencières afin de permettre aux producteurs d’apprécier les caractéristiques de la variété sur de vaste superficie ;
• Ouverture des boutiques des semences dans chaque commune afin que les semences soient disponible aux producteurs à temps,
• Revoir le partenariat public-privé ;
• Utiliser les moyens de communication (radio locale, télévision, internet,…..) pour la promotion des semences améliorées,
• Organiser des journées promotionnelles des semences ;
• Privilégier la production de semences par contractualisation avec les partenaires financiers, les projets et programmes.

AUX PETITS EXPLOITANTS AGRICOLES :
• Planifier les activités agricoles en accordant des économies pour l’achat des intrants de qualité (semences, engrais) ;
• Respecter les itinéraires techniques des cultures ;
• S’associer de temps à autre dans le payement des semences afin de faire face aux prix parfois très élevé.

 Télécharger l’article en version PDF ici IMMERSION ENTREPRISE Agriculture N°02 Les Semences


BAGRE Biyé
Agent assermenté chargé de contrôle de qualité des semences végétales. DPAAH-BAZEGA
Master professionnel en sélection et conservation des semences.
Spécialiste en production et commercialisation des semences végétales.
Contact :+226 75 24 86 03


Une réponse

  1. ousmane sissoko dit :

    salut juilien comment tu va sa va tres bien je suis nouvaux agricuteur jau mali jaimerai connaitre tes semence papaye piment ect merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *